Fabrication d’un cale gambisé

Je me suis lancé dans la conception de mon cale. Non pas pour le prix, car on en trouve facilement pour une vingtaine d’euros sur les marchés, mais plus pour le fun et pour dire d’en avoir une faite par moi même, avec mes petits doigts et tout juste à la taille de ma grosse tête.

Dans un premier temps, il faut choisir le tissu. J’ai opté pour le lin, solide et historique.

Ensuite il faut choisir de le faire en 2 ou 3 parties. Il y a débat sur l’historique du cale en 3 parties, mais franchement, je ne vois pas pourquoi au XIIème siècle on ne pouvait pas faire de cale en 3 parties, d’autant qu’à mon avis c’est plus simple à faire et que ça s’ajuste mieux à la forme de la tête.

J’ai commencé par faire la bande centrale.

En prenant bien la largeur du haut de la tête, j’ai divisé en trois boudins. J’ai cousu à la main en bourrant au fur et à mesure pour plus de facilité.

Pour le bourrage, le mieux est d’utiliser du crin végétal. Ceci dit, une fois les boudins refermés, personne ne verra avec quoi vous avez bourré votre cale. Mais attention, au toucher ça se sent…

Le plus difficile aura été de dessiner les côtés. Sans aide, ça n’est pas évident de donner la forme à la bande centrale. J’ai cousu temporairement un fil de fer de gros diamètre (celui qui me sert pour faire de la maille) sur le côté de la bande et j’ai donné la forme sur ma tête. Puis j’ai découpé les côté ainsi :

Puis j’ai cousu les deux morceaux comme ceci :

J’ai ensuite tracé les lignes à la craie. J’ai fait là aussi 3 boudins partant de la face pour arriver en bas. L’idée est de rester parallèle à la bande du haut et de faire des boudins à peu près de la même largeur.

Pour les boudins du côté, il est très important de bourrer au fur et à mesure, car avec la courbure ça peut vite devenir délicat.

Voila ce que ça donne une fois terminé :

Ne vous inquiétez pas pour les froufroutes qui dépassent, on s’en occupera à la fin.

Ensuite, on assemble les côtés avec la bande centrale en montant le cale à l’envers de façon à ce que les coutures se trouvent en dessous.

Une fois remise à l’endroit, voila ce que ça donne :

Nous allons terminer avec l’ourlet. Ca va cacher les froufroutes qui dépasse et nous permettre de faire le lacet.

Pour ça on va découper une bande dans le lin :

Nous allons la replier 4 fois sur elle même.

Puis nous allons la coudre sur la face avant en la laissant dépasser de chaque côté pour faire le lacet.

Nous allons faire de même pour l’ourlet du bas, mais cette fois-ci sans la faire dépasser.

Voila ce que ça donne. Le cale est bien réussi. Y a que la tête à refaire… ;)

Par Gilles